Roncq : « Les enfants juifs pendant la guerre », une expo qui interpelle les scolaires
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
13 Juin
« Les enfants juifs pendant la guerre », une expo qui interpelle les scolaires
Imprimer
« Les enfants juifs pendant la guerre », une expo qui interpelle les scolaires
Sur le thème « Liberté, Egalité, Fraternité », est présentée au JAB les 13 et 14 juin aux enfants de CM2 une exposition sur les « enfants juifs pendant la 2ème guerre mondiale ». Cette exposition de l’association « l’enfant et la Shoah » présentée dans toute la circonscription de l’Education Nationale de Tourcoing/Roncq est commentée et animée par Martine Drodzinski, Conseillère pédagogique, en lien avec les enseignants(es) des différentes classes. C’est une histoire d’enfants montrée à des enfants, c’est donc un travail de mémoire, de valeurs positives autour du sauvetage d’enfants, de réflexion autour du courage, de l’humanisme, de valeurs qui ont animé ceux que l’on a appelé « Les Justes ».
Avant la seconde guerre mondiale, pas moins de 320 000 Juifs vivaient en France dont 150 000 à Paris. Parmi eux, 76 000 ont été arrêtés dont 11 400 enfants, en majorité parisiens. A partir du 6 juin 1942, en zone Nord, tous les Juifs doivent porter l’étoile jaune dès l’âge de 6 ans. L’accès à l’université est très limité et les ados juifs sont exclus des écoles professionnelles. Dans le même temps, près de 10 000 enfants juifs parisiens ont été sauvés par leur prise en charge par des réseaux juifs de sauvetage et des non juifs. 4115 enfants ont été arrêtés lors de la rafle du « Vél d’Hiv’ » les 16 et 17 juillet 1942. On se souvient aussi des 44 enfants de la Maison d’Izieu (près de Lyon) déportés à l’initiative de Klaus Barbie. A la fin de cette guerre, on a compté plus de 15 000 Juifs orphelins.
Les enfants roncquois de CM2 ont été très sensibilisés à cette barbarie orchestrée par les nazis. Ainsi, les élèves de la classe de Mme Di Bartolo de l’école Jaurès ont appris qui étaient les « Justes de la Nation », celles et ceux qui ont sauvé des Juifs d’une mort quasi-certaine. Leurs 3760 noms sont d’ailleurs gravés au Mémorial de la Shoah à Paris.
Les enfants ont été sensibles à l’humanisme de celles et ceux qui n’acceptaient pas cette barbarie, qui ont déjoué les arrestations d’enfants juifs. « C’est un travail gratifiant pour des enfants, de réflexions, de courage, celui de dire « non » », a souligné Martine Drodzinski. Sept panneaux ont décliné cette terrible réalité, placés sur sept thèmes : être un enfant juif à Paris avant 1939, libre et insouciant, les enfants juifs ensuite exclus de la société, sauver les enfants, on arrête et on déporte les enfants, vivre caché, survivre à la guerre et se reconstruire. « Il ne faut plus que ça se reproduise », témoignait l’un des jeunes Roncquois, de quoi œuvrer efficacement pour un travail de mémoire. (reportage Patrick Bonte)
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00