Roncq : On a tous en nous un eldorado, nous dit le MuMo2
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
05 Juin
On a tous en nous un eldorado, nous dit le MuMo2
Imprimer
On a tous en nous un eldorado, nous dit le MuMo2
Initié en 2011, le MuMo est un musée mobile gratuit d’art contemporain destiné à aller à la rencontre des enfants et des familles sur leurs lieux de vie. Ainsi, dans le cadre de Lille 3000 Eldorado, le MuMo2 était présent à Roncq le 5 juin sur le parking situé devant l’Hôtel-de-Ville. L’occasion pour le public roncquois et les enfants de « Récré’anime » - les ALSH du mercredi - d’exprimer l’eldorado qu’ils portent en eux.
Cette structure nomade est née d’un désir de partage avec l’idée de susciter la curiosité des enfants ou des adultes tout en laissant exprimer les émotions. Le MuMo2 contribue à rééquilibrer l’offre culturelle en ciblant les établissements scolaires et les publics qui n’ont pas accès à un musée de proximité. Marianne et Maximilien, médiateurs culturels, ont ainsi transporté les enfants et le public en Amérique du Sud et ailleurs, via des œuvres d’art contemporain.
24 enfants des ALSH du mercredi, âgés de 6 à 10 ans, sont montés à bord du camion ou ont réalisé des travaux manuels dans des alcôves situées tout autour. Pour entrer dans cet univers de l’eldorado, rien de tel qu’une œuvre gonflable très expressive de Gabriel Rico – « The God of Honey » (« Le Dieu du miel ») - pour sensibiliser les plus jeunes à l’art aztèque et maya.  
Côté travaux manuels et sous la conduite de Marianne, le camion s’est alors métamorphosé en atelier créatif. Les plus grands ont réalisé un coffre fort en carton, point de départ d’une belle aventure imaginaire. Les plus petits ont, de leur côté, quitté la Terre en créant des planètes en pâte à modeler, de quoi rêver d’espaces intersidéraux.
A l’intérieur du camion, les enfants ont découvert une mini-galerie qui les a fait voyager grâce à Maximilien. Le décryptage de plusieurs œuvres avait de quoi les interpeller. L’œuvre intitulée « Dia de los muertos » de Sam Samore mettant en scène la fête des morts leur est apparue plutôt joyeuse et colorée, avec ses petits souvenirs et autres mots dédiés aux défunts.
La photo de Teresa Margolles n’a pas été lue de la manière par les enfants et l’animateur : exotique au premier abord, violente au second. Tout comme le drapeau des USA en or de Danh Vo accolé à un paysage de guerre de Wilfried Mille, concentré de rêve américain et de violence du voyage. La lecture de l’autoportrait en cosmonaute d’Achille Cavellini semblait plus simple : une belle invitation à voyager vers la Lune.     
Tout s’est terminé par la projection d’une vidéo au demeurant idyllique, Robinson sur une plage de carte postale. Mais à y regarder de plus près, Robinson est blessé et bien seul sur le sable brûlant. Quand le rêve et l’aventure mêle l’Eden et l’Enfer, tout ce qui peuple sans doute nos rêves d’eldorado auxquels on a envie de croire… (Photos Thierry Thorel)
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00