17 Janvier

Vœux du Maire à la Maison de retraite, à l’heure d’un chantier qui fera date

Vœux du Maire à la Maison de retraite, à l’heure d’un chantier qui fera date
Fin août 2019, débutera la première opération tiroir dans le cadre de l’extension et de la réhabilitation de la Maison de retraite « La Colombe », avec le déménagement de 50 résidents dans la nouvelle extension dont la phase 1 sera achevée. Le 17 janvier, c’était l’occasion pour Rodrigue Desmet d’adresser ses meilleurs vœux de bonheur et de santé à l’ensemble du personnel de l’établissement et aux résidents en insistant sur l’accompagnement de la ville dans ce moment qui fera date. Le chantier qui a débuté en 2018 s’achèvera en effet en 2021 et d’ici là deux opérations tiroirs vont rythmer la vie de la structure. En présence de Mme Muteba, directrice de l’établissement roncquois, de Chantal Nys, Adjointe aux Fraternités locales, Peggy Robert, Adjointe au Patrimoine, Claudine Zahm, Conseillère municipale à la maison de retraite, Rodrigue Desmet a rappelé la participation de la Ville dans ce projet, sous forme pérenne, soit au niveau de la salle de motricité, soit au niveau de l’animation.
Le Maire a salué tous les personnels qui font vivre au quotidien la Maison de retraite, que ce soit en cuisine, à l’animation, dans les soins et les gestes apportés aux résidents pour leur assurer un bien-être. Mme Muteba en a fait de même en remerciant tous les résidents et les membres du personnel qui s’impliquent dans « notre maison avec humanité et amour ». Elle a évoqué la considération mise en œuvre, « c’est notre force, c’est ce qui nous encourage ».
Dans la foulée, elle a annoncé les phasages des travaux de ce vaste chantier – dont le coût s’élève à 9,7 millions d’euros. « Les délais sont tenus, on a même une petite avance », s’est-elle félicité, « fin août/début septembre, sera menée la première opération tiroir avec le déménagement de 50 résidents, puis une seconde opération tiroir se déroulera en 2020, le temps d’aménager les locaux médicaux, les salles de motricité et du conseil d’administration. Dans les locaux actuels, on est obligé de pratiquer la kiné dans les couloirs, après le chantier ce ne sera plus qu’un vieux souvenir, on aura une vue plus dégagée sur le jardin ». Pas de doute, pour les 86 résidents de « La Colombe », ces vœux sont une étape au cœur de ce chantier qui annonce de beaux lendemains. (Photos Thierry Thorel)
DERNIERS ARTICLES