Roncq : Retrouvez le film 1914-1918 réalisé par les Archives municipales sur www.roncq.TV
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
07 Novembre
Retrouvez le film 1914-1918 réalisé par les Archives municipales sur www.roncq.TV
Imprimer
Retrouvez le film 1914-1918 réalisé par les Archives municipales sur www.roncq.TV
A l’heure du centenaire de a signature de l’Armistice du 11 novembre 1918 à Rethondes dans la forêt de Compiègne qui sera largement commémoré ce dimanche à Roncq, nous vous proposons en cliquant ici de revoir le film qui a été réalisé en 2013 par le service municipal des Archives à l’occasion de la grande collecte de documents et témoignages relatifs à la 1ère Guerre Mondiale. Vous y retrouverez notamment des courriers de Poilus roncquois poignants. Ci-dessous, voici les grandes dates vécues à Roncq lors de cette période si troublée, de 1914 à 1918.
Le 5 août 1914 à 17h, les membres du Conseil Municipal se réunissent en session extraordinaire et urgente, sous la présidence de M. Désiré Leurent, Maire, pour délibérer sur les mesures à prendre pour pourvoir à la subsistance des habitants pendant la durée de la Guerre. A Roncq, plus de 500 réservistes et territoriaux viennent d’être mobilisés. La plupart d’entre eux laissent sans ressources femmes et enfants.
Le 8 octobre, le Maire fait allusion aux événements qui viennent de se dérouler dans la commune :
-    Passage d’un corps d’armée allemande commandé par le Prince Konrad de Bavière ;
-    Logement et cantonnement d’une partie de ces troupes chez l’habitant ;
-    Réquisitions de paille, avoine, bœufs, cochons, pains, pétrole, essence et benzine pour autos ….
Le 15 octobre, le Général commandant le Corps d’Armée proclame que « toutes les autorités du Gouvernement français et de la municipalité sont informées », entre autres, « que tout habitant paisible pourra suivre son occupation régulière en pleine sécurité sans être dérangé », que « la propriété privée sera absolument respectée par les troupes allemandes » … (et ce alors que les troupes d’occupation se sont livrées au pillage et aux réquisitions abusives), et d’ajouter que, si la population tentait de prendre part au hostilités contre les troupes d’occupation, les punitions les plus sévères seraient infligées aux réfractaires, les otages seraient fusillés ».
Le 28 octobre, un officier d’intendance agissant par ordre de l’état-major allemand se présente à la mairie : une première contribution de guerre est imposée ; s’en suivront beaucoup d’autres qui prendront les allures de demandes de rançon.
En avril 1915, embarquement des évacués vers la France non occupée, vers la Suisse (les évacués sont des femmes et des enfants séparés de leur mari, n’ayant plus de moyens de vivre, des orphelins, des malades, des hommes non mobilisables et incapables de travailler (d’après un avis traduit de l’allemand).
En 1916, le 5 janvier, le Conseil Municipal s’est réuni d’extrême urgence. Le Maire donne communication d’un ordre du commandant de la Kommandantur suite à la « tentative criminelle au dépôt de munitions » (pas plus d’informations à ce sujet) : « deux otages choisis parmi les personnes honorables de la commune devront séjourner en permanence dans un local attenant au dépôt ».
Le 19 juin 1917, le Maire expose qu’en prévision d’une évacuation possible de la population, la Kommandantur a réclamé le 16 juin 1917 le nombre d’hommes, femmes et enfants, séparément pour Roncq (Centre) et pour le Blanc-Four.
9 août 1917, deux enfants, Julien Barbieux et Paul Gruloo sont victimes des bombardements.
2 mai 1918, les Roncquois voient défiler une colonne de soldats français faits prisonniers au Mont Kemmel quelques jours plus tôt.
A l’ouverture de la séance du Conseil Municipal du 24 octobre, Désiré Leurent (fils), en l’absence de son père, Maire, prend la parole pour rappeler les souffrances endurées pendant ces quatre années d’occupation. L’Armistice n’est pas encore signé que l’heure des bilans a déjà sonné. (Photos service des Archives Municipales de Roncq)

Ces grandes dates de l’agenda roncquois durant ces années de guerre ont été extraites des registres des délibérations des conseils municipaux de l’époque.
Vous pouvez aussi acquérir le dernier ouvrage du Club Roncquois d’Histoire Locale, « Si Roncq m’était conté… d’après le journal d’un occupé en 14-18 Félix Decottignies », 10€, en vente dans les deux librairies roncquoises du Blanc-Four et du Centre-Bourg. Par ailleurs, une exposition du CRHL les 14-15 décembre autour du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, salle Catry avec présentation de 12 panneaux consacrés à des photos et documents relatifs à Félix Decottignies et à la 1ère Guerre mondiale
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00