Roncq : Khalidou Kébé veut jeter des passerelles entre Roncq et le Mali
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
22 Janvier
Khalidou Kébé veut jeter des passerelles entre Roncq et le Mali
Imprimer
Khalidou Kébé veut jeter des passerelles entre Roncq et le Mali
Après un brillant cursus universitaire qui s’est soldé par plusieurs Masters en droit des affaires et en droit numérique, Khalidou Kébé effectue son stage de fin d’études de six mois en Mairie. Arrivé le 18 janvier, il se consacre au développement de la coopération décentralisée avec le Mali, un projet sous forme de triptyque : économique en incitant des entreprises du cru à se rendre ou à prendre des contacts sur place et en aidant les jeunes du village à se former à Bamako ou Dakar; pédagogique en apportant son témoignage aux jeunes roncquois dans le cadre des TAP et des ALSH ; numérique en développant des correspondances avec nos amis maliens, avec à terme un projet de création de cyber-centre à Selinkegny.  Les opportunités de développement sont nombreuses au Mali, pays en pleine croissance de l’Afrique subsaharienne qui partage ses frontières avec huit autres Etats (Sénégal, Mauritanie, Algérie, Niger, Burkina-Faso…).
Que de chemin parcouru pour cet enfant de Sélinkégny aujourd’hui âgé de 26 ans. Il se souvient des longues journées vécues dans son village natal, sur les bancs des classes surchargées de l’école primaire, des autres cours suivis à l’école coranique ou encore des heures consacrées au travail agricole. « Tous les matins, dans une ambiance martiale, on assistait à l’école primaire à la montée du drapeau et à la reprise de l’hymne national », raconte-t-il. Il se rappelle aussi l’accueil des délégations roncquoises vécu à Sélinkégny comme un événement comparable à notre journée de Fête nationale, le 14 juillet.
Dès l’âge de 13 ans, Khalidou Kébé rejoint le collège à Bamako, la capitale malienne. Son assiduité et son travail seront récompensés par une mention, performance qu’il renouvellera lors des trois années de lycée et ponctuées par l’obtention d’un Bac « Sciences humaines », également avec mention. Ses bons résultats lui ont permis de poursuivre des études supérieures à l’Université de Fès, la très belle ville historique et culturelle du Maroc. Etudiant boursier en droit des affaires, il côtoie des étudiants(es) d’une vingtaine de nationalités différentes et s’ouvre ainsi au monde. « Petit, je voulais faire de la politique et cela reste toujours une envie », reprend-il.

Il m’est naturel de développer la coopération décentralisée depuis Roncq

La licence en poche et passionné de droit pénal, il postule pour entreprendre un cursus de criminologie, exprimant ainsi sa curiosité de l’âme humaine dans ses replis les plus sombres. « Grâce à mon dossier, j’avais été accepté à l’université de Besançon en France mais je n’en avais pas les moyens », poursuit-il, « mes frères résidaient à Paris et j’ai donc rejoint la capitale française où j’ai étudié le droit des affaires à l’université Paris 13 avant de rejoindre Paris Descartes pour y étudier le droit numérique. » Il y a trouvé des repères familiaux tout en cumulant des petits boulots pour payer ses études et vivre normalement.
Après six années d’études supérieures, Khalidou Kébé a décidé d’effectuer son stage de découverte du monde professionnel en Mairie de Roncq plutôt que de rejoindre un cabinet d’avocats. : « Je partage la même vision du développement économique de l’Afrique que Vincent Ledoux, il m’est apparu naturel de venir à Roncq pour adapter la coopération décentralisée aux enjeux de développement économique d’aujourd’hui. Le Mali affiche une belle croissance mais il y a beaucoup à faire dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture… et chacun peut apporter quelque chose sur la base de l’économie participative et solidaire. Les opportunités sont légion. »
Electrifier les zones rurales, moderniser l’agriculture encore trop artisanale, inciter des entreprises d’ici à investir au Mali où les projets abondent (exploitation des mines, construction de centres commerciaux, transports, développement de pôles industriels, construction d’une usine de traitement des déchets…), les besoins sont immenses. « J’ai des contacts au Mali, je me documente, j’analyse les situations, je vais activer des réseaux et développer un process, annonce le jeune Malien. C’est tout ce travail que je vais initier ici : partager cette réelle volonté d’ouverture à l’Afrique ».
Puis, à l’issue de son stage, Khalidou Kébé retournera au pays pour concrétiser sa volonté d’entreprendre sur place sans jamais perdre de vue son souhait de s’engager en politique.
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00