Roncq : « Franprotec » au CIT : de zéro à12 millions de masques produits par mois
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
28 Août
« Franprotec » au CIT : de zéro à12 millions de masques produits par mois
Imprimer
« Franprotec » au CIT : de zéro à12 millions de masques produits par mois
« Notre seule entreprise sera capable de produire 12 millions de masques par mois fin novembre, soit suffisamment pour alimenter une ville comme Lille », souligne Paul Winter, le président fondateur de « Franprotec » (contraction de France et Protection). Implantée au cœur du CIT sur bientôt plus de 3000 m² - un second bail sera signé prochainement avec Building International, société d’investissement d’immobilier d’entreprise – cette société de production de masques à usage unique est née d’une idée liée au développement fulgurant de la crise sanitaire. Le riche passé d’industriel de Paul Winter a fait le reste : obtenir la confiance des fournisseurs pour sortir au plus vite des masques haut-de-gamme (plus de 99% de filtration bactérienne). Aujourd’hui, assemblés à Roncq, ces masques sont vendus dans tout l’Hexagone et également en Belgique, selon les commandes.
Passé par l’industrie ferroviaire mais aussi aéronautique – il a dirigé SAEP (garnissage des wagons SNCF…) à Saint-Amand-les-Eaux, a racheté la SOCOPA (secteurs ferroviaire et aéronautique) avec l’objectif de monter en gamme (certifications Iso 9001 et EN 9100) – Paul Winter a peaufiné ainsi son expérience industrielle pendant quatre décennies. A l’heure de la retraite, à 62 ans, il a aussitôt embrayé sur ce nouveau projet de fabrication de masques. Aujourd’hui, « Franprotec » est dirigée par son fils Pierre et fédère près d’une trentaine de salariés, conducteurs de ligne, techniciens en maintenance, agents en conditionnement…
« La base industrielle nous a permis d’aller très vite », reconnaissent le père et le fils, « il s’est écoulé deux mois entre l’idée et la sortie des premiers masques, un record ». Avec un peu de trésorerie, énormément de motivation, et l’opportunité d’un local industriel déniché au CIT, le projet a pris forme. Dorénavant, six lignes de fabrication flambant neuves, d’origine chinoise, tournent activement. Elles seront remplacées progressivement par des lignes encore plus puissantes et plus automatisées, d’origine européenne (Allemagne et Italie).
Une production immédiate mais aussi pérenne
« Actuellement, nous sommes en capacité d’assembler 600 000 masques chirurgicaux de type II (certifiés EN 14683, filtration bactérienne de plus de 99%) », reprend Paul Winter, « nous atteindrons les 2,5 millions fin septembre, puis les 6 et 12 millions de masques d’ici la fin de l’année ». La production va également évoluer vers des masques FFP1, FFP2 et FFP3, ceux couramment utilisés dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie ou encore du traitement des déchets. Côté clientèle, les commandes sont honorées qu’à partir de 2000 exemplaires au minimum.
Autour des lignes de fabrication en perpétuel mouvement – les plis se forment sur les rouleaux coupés en autant de masques soudés par ultrasons - l’atelier de production prend des allures de ruche avec le ballet du personnel susceptible de travailler 48 heures par semaine ainsi que de nuit. Les masques à usage unique en polypropylène (plastique) sont constitués de trois couches : du spunbond qui provient de chez Dounor à Neuville-en-Ferrain (qui dépend du groupe américain « Berry Global »), et du meltblown au milieu - à 30 grammes/m² au lieu de 25 grammes/m² en moyenne pour assurer une grande qualité - qui assure la capacité de filtration du masque pendant quatre heures d’utilisation.
« J’ai toujours eu une vision industrielle de la production », assure Paul Winter, « c’est pourquoi on passera sur nos prochaines lignes allemandes et italiennes et après la production de masques chirurgicaux destinés à tous les publics à de la production pérenne de masques FFP1, FFP2 et FFP3 ». Pour l’heure, la moitié des demandes d’achat de masques se réalise sur Internet. (Photos Thierry Thorel)
« Franprotec » au CIT de Roncq
Site : www.franprotec.fr
Tél : 03 20 18 31 89
Mail : contact@franprotec.fr 



DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00