Roncq : L’émerveillement théâtral à « La Source »
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
12 Septembre
L’émerveillement théâtral à « La Source »
Imprimer
L’émerveillement théâtral à « La Source »
Déjà enfant, Jean-Marc Chotteau pratiquait le théâtre, séduit par les poèmes que lisait un acteur sur le petit écran de télévision en noir et blanc installé à la maison. « Je me disais qu’il fallait que je fasse comme ce mec !», se souvient-il avec ce rire qui incarne si bien le théâtre populaire. Son parcours a été façonné par cette passion précoce et cette envie irrépressible de jouer et de créer : Conservatoire de Lille, intermittent du spectacle, fondateur d’une troupe amateur puis d’une compagnie théâtrale qui deviendra « La Virgule » - le Centre transfrontalier de création théâtrale Mouscron-Tourcoing – et bien évidemment auteur et metteur en scène. Le public constitué notamment de 1200 abonnés ne le lâche pas. Il le suit et se déplace au « Salon de théâtre » du Bd Gambetta, au théâtre municipal de Tourcoing et au centre Marius Staquet de Mouscron. Gourmand de tout partenariat qui s’offre à lui, Jean-Marc Chotteau partage désormais son émerveillement théâtral à « La Source ». Avec « Fumistes ! » et des textes d’Alphonse Allais pour une présentation désopilante de monochromes lors des Journées du Patrimoine le 21 septembre et « Prises de becs dans un gallodrome » le 14 décembre, des combats de couples rythmés par des dialogues ciselés à la Feydau dans un décor de combats de coqs, tout un programme tout aussi hilarant ! 

-Sur quelle base s’inscrit cette collaboration entre « La Virgule » et la Ville de Roncq ?
Jean-Marc Chotteau : « on est sur une collaboration de trois ans au rythme d’un grand spectacle annuel et de deux spectacles annuels de petite forme dans la salle de cinéma Gérard-Philipe. Notre engagement passera aussi par des ateliers de sensibilisation au théâtre dans les écoles, en lien avec les enseignants(es). »
-Vous pratiquez le théâtre depuis l’âge de 10 ans, vous en avez 70 aujourd‘hui, que pouvez-vous dire de votre parcours aux Ronquois(es) qui ne vous connaissent pas encore ?
J.M.C. : « Je suis né à Lille, j’ai vécu à Croix, j’ai fait mes études à Roubaix et à Villeneuve d’Ascq et ma passion pour le théâtre est en effet né dans mon enfance. Tout est venu de la lecture de poèmes par un acteur sur le petit écran de la télé familiale. On disait de moi à 6-7 ans que je lisais bien. J’apprenais des textes par cœur comme « La légende des siècles » de Victor Hugo. Ma participation à un concours organisé par la ville de Roubaix m’a valu de passer au Colysée à l’âge de 12 ans. J’ai fait aussi de la radio comme comédien à l’ORTF. Après le Conservatoire de Lille, j’ai créé une troupe de théâtre amateur à Croix, j’ai été un temps professeur de lettres modernes à Hénin-Beaumont. J’ai eu de la chance quand j’ai été repéré à la sortie du Conservatoire par le directeur du Centre Dramatique National, je suis alors devenu intermittent du spectacle pendant six ans. A la demande de Pierre Mauroy, à la fin des années 70, j’ai écrit une pièce pour l’inauguration du beffroi de Lille et qui a connu un gros succès, « La revue, 1932 ou les mémoires d’un cabaret concert lillois ». C’est par frustration que j’ai décidé de créer ma compagnie théâtrale en ayant envie de m’installer quelque part, cela a été à Tourcoing, au « Salon de théâtre » Bd Gambetta où sont venus jouer en tant qu’invités des acteurs comme Jean-Pierre Cassel, Jean-Pierre Chabrol… beaucoup de jeunes compagnies sont passées par cette salle intimiste de 80 places. Mais on s’est vite trouvé à l’étroit et on a noué des partenariats dont le 1er a été négocié avec Mouscron. Nos représentations se déroulent désormais dans trois salles, deux à Tourcoing et une à Mouscron. »
-Dans cette grande tradition du théâtre populaire, vous continuez à vous émerveiller, à partager avec le public, c’est ce que vous poursuivrez à Roncq ?
J.M.C. : « Je souhaite qu’il y ait le plus de Roncquois possible lors de mes représentations «à « La Source », bien évidemment. Je propose des spectacles à la fois exigeants et populaires, en faisant rire les gens. Ce sera le cas avec « Prises de becs au gallodrome » le 14 décembre prochain, une pièce qui tourne depuis l’an 2000. Ces prises de becs à la Feydeau sont un régal pour tous les publics. Vous savez, dans mes spectateurs abonnés, il y a déjà des Roncquois, je sais qu’ils me suivront tout autant dans leur commune. » (Interview Patrick Bonte, Photos Thierry Thorel)
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00