Roncq : Le cinéma roncquois, 110 ans après…
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
05 Septembre
Le cinéma roncquois, 110 ans après…
Imprimer
Le cinéma roncquois, 110 ans après…
Le 17 juillet dernier, s’est déroulée la 1ère projection dans la nouvelle salle de cinéma de 140 places à « La Source », mettant ainsi fin à la salle de quartier du 40 rue Henri-Barbusse. Si cette salle avait été rouverte en 1988, l’histoire du cinéma roncquois remonte au début du XXème siècle.  
Plonger dans l’histoire de la salle de cinéma de Roncq, c’est comme remonter aux origines du cinématographe et à l’époque des frères Lumière. C’est en effet en 1909 que Polydor Verchaere obtient de la municipalité et donc du Maire d’alors, Désiré Leurent-Lefort, un avis favorable pour ouvrir un cinématographe selon une réglementation rigoureuse : s’assurer de la sécurité des personnes, respecter la morale publique, veiller à l’hygiène, proposer des séances que les dimanches et les samedis, deux seaux d’eau devront être posés en permanence dans la cabine de projection…
Une fois le règlement accepté, la salle a pu ouvrir rue des Chats-Huants (l’actuelle rue Henri-Barbusse), à l’angle de la rue de la Briqueterie. L’installation est alors rudimentaire : un sol en terre battue, une toile blanche tendue sur le mur servant d’écran, des bancs et quelques chaises pour les places les plus chères.
Avant 1914, la production cinématographique est faible, c’est encore le temps des pionniers. On en parlait comme d’une attraction foraine. Les films étaient muets et les images défilaient grâce à une « lanterne magique ». Les spectateurs appréciaient les films de Georges Méliès tels que « Voyage dans la lune », « L’homme à la tête de caoutchouc » ou encore « Les quatre cents coups du diable ».
Le cinéma de Polydor a été détruit par un obus en octobre 1918. Il en fit construire un autre, plus moderne, dans la même rue que le précédent, mais à l’emplacement du cinéma qui a fermé fin juin dernier, au 40 rue Henri-Barbusse. Doté d’un balcon et d’une buvette, il pouvait accueillir 300 spectateurs. Les séances se déroulaient le samedi soir et le dimanche en matinée et en soirée. Ce n’était pas encore le cinéma parlant mais les films étaient accompagnés par un pianiste qui s’adaptait au rythme effréné des images.
Réouverture en 1988
En 1931, année de l’apparition du cinéma parlant, Urbain Verschaere a succédé à son père. En 1935, René Saint-Venant l’a remplacé avant qu’un an plus tard Marcel Delmotte ne prenne la direction de la salle tout en nommant Julien Bocktaels comme gérant. Opérateur en titre, il sera aidé par son épouse et son fils Albert qui lui succédera par la suite jusqu’à son départ au « Central ciné » à Tourcoing. Robert Nollet deviendra à son tour opérateur en titre ensuite.
Au début des années 50, le cinéma roncquois connut un nouvel essor. La télé en était encore à ses balbutiements. Pour distraire la population, trois séances hebdomadaires étaient proposées : le samedi à 19h30 et le dimanche à 16h et à 19h. Avec un court métrage en 1ère partie suivi des actualités et le grand film après l’entracte. Environ 10 bobines par film étaient projetées grâce à deux appareils fonctionnant en alternance. Louis Doye était préposé à la vente des billets, Raymond Loonis les contrôlait à l’entrée de la salle et Julien et Germaine Bocktaels oeuvraient à la buvette. 
Au cours des années 60, le développement de la télévision a entraîné une chute progressive de la fréquentation de la salle et donc des recettes. Au regard des frais trop importants à engager pour répondre aux normes de sécurité, le cinéma a dû cesser ses activités en 1967.
Après d’importantes transformations, la salle de cinéma a rouvert ses portes en 1988, au même emplacement à l’intérieur de la Maison des associations. La salle a alors fièrement porté le nom « Gérard-Philipe », du nom du célèbre acteur français trop tôt décédé en 1959. Le cinéma associatif roncquois d’aujourd’hui, fort de 45 bénévoles et deux salariés, a su préserver l’état d’esprit noble d’une salle de quartier qui a toujours fait son attrait : convivialité et esprit familial, prix attractifs et confort.
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00