27 Novembre

Resto du Cœur : plus de bénéficiaires en raison de l’évolution du Formule 1

Resto du Cœur : plus de bénéficiaires en raison de l’évolution du Formule 1
Le 27 novembre, dès 9h, 70 familles bénéficiaires de l’antenne locale des Restos du Cœur – contre 50 l’an passé - ont franchi cette année et pour la 20ème campagne d’hiver consécutive organisée à Roncq la porte du local mis à disposition par la Ville dans les bâtiments de l'Orangerie, av. Alphonse-Loeul, près de la nouvelle entrée de l’école Kergomard. Elles ont été accueillies par l’équipe bien rôdée de 14 bénévoles dont deux nouvelles cette année. Les personnes seules composent la majorité de ces bénéficiaires formés pour un tiers de seniors. A noter l’évolution du de l’hôtel Formule1 en centre d’accueil pour demandeurs d’asile, ce qui se traduit par une hausse sensible des inscriptions à l’antenne roncquoise des Restos du cœur des familles nombreuses hébergées dans cet hôtel via le dispositif ADOMA.
Personnes isolées, sans travail… le point commun des bénéficiaires se résume à des revenus extrêmement modestes, quelques centaines d’euros par mois tout au plus. Ce profil croisé souvent ces dernières années à l’antenne roncquoise des Restos du Cœur est toujours d’actualité.
Le nombre de bénéficiaires progresse sensiblement en raison de l’évolution de l’hôtel Formule 1 de Roncq.
Grâce à une importante logistique de la Ville (camionnettes du CCAS), le Resto a ouvert à l’Orangerie jusqu’au mois de mars 2019. Le rythme des distributions n’a pas changé : le mardi et le vendredi  à partir de 9h, sans oublier les distributions de vêtements le vendredi une fois par mois, le coiffeur de façon occasionnelle, l’aide administrative si nécessaire. Les services sont d’ailleurs légion : accueil qui reste une priorité pour le responsable Raymond Pouchelle, centres de vacances pour les enfants, écrivain public, distribution de jouets pour Noël, petite bibliothèque. Et pour la première fois, l’antenne roncquoise du Resto du Cœur a été ouverte durant l’été dernier pour proposer ses services à une quarantaine de familles.
DERNIERS ARTICLES