Roncq : Timothé Dernoncourt, soldat roncquois tué au Mali, décoré de la Légion d'honneur
Logo Ville de Roncq
Urgences Médicales Version Malvoyant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
22 Février
Timothé Dernoncourt, soldat roncquois tué au Mali, décoré de la Légion d'honneur
Imprimer
Timothé Dernoncourt, soldat roncquois tué au Mali, décoré de la Légion d'honneur
Dans la matinée du 21 février, un engin explosif improvisé a explosé au passage d’un convoi militaire français dans l’est du Mali, non loin de Gao. On déplore le décès de deux soldats de la force Barkhane dans cette explosion dont le conducteur de l’engin blindé, le brigadier-chef de 1ère classe Timothé Dernoncourt, originaire de Roncq, et dont les parents Yves et Sylvie sont biens connus, engagés notamment au sein de l’association « Roncq en danse ». Un hommage national auquel ont participé Rodrigue Desmet, Maire de Roncq, lui a été rendu aux Invalides à Paris le lundi 26 février et il a été décoré de la Légion d'honneur à titre posthume le lendemain. Un hommage lui sera également rendu ensuite à Roncq, sa commune d'origine.
Agé de 32 ans, Timothé Dernoncourt était l’un des deux enfants adoptés par ce couple d’enseignants qui réside rue de la Latte. Une famille aujourd’hui éplorée et plongée dans la douleur de la perte de leur fils. Rodrigue Desmet, Maire, et Vincent Ledoux, Député, ont contacté dès le 21 février ses parents à qui ils ont présenté toutes leurs condoléances. Vincent Ledoux a rendu un hommage aux deux soldats tombés à la tribune de l’Assemblée Nationale. « Je suis très fier de Timothé, de ce qu’il a réalisé au sein de l’Armée », a-t-il déclaré.
C’est à l’âge de trois ans que Timothé a été adopté par M. et Mme Dernoncourt, en même temps que son frère plus jeune d’un an. Il a fréquenté des établissements de Tourcoing, l’école Notre-Dame rue de Wailly puis le collège Immaculé avant de terminer son cursus scolaire au collège technique Saint-Henri à Mouscron. Il s’est engagé sous les drapeaux en 2003 et a servi la France pendant plus de 14 ans.
En effet, le 4 novembre 2003, il a souscrit un contrat volontaire de l’Armée de Terre au 1er régiment de Spahis à Valence, après avoir effectué ses classes à Arras. Il fait alors partie des meilleurs et se fait remarquer par sa disponibilité et son esprit volontaire. Il souscrit ensuite un 1er contrat d’engagé volontaire de quatre ans au sein de l’escadron de commandement et de logistique. Il est devenu 1er classe en 2005 et devient pilote d’engin blindé.  Il est alors parti au Sénégal pour une 1ère mission de courte durée en 2006 durant trois mois. Soldat de grande valeur, il est promu brigadier le 1er décembre 2006. En 2008, il a rejoint le peloton ravitaillement du régiment. Il est projeté deux fois à Djibouti, en 2008 puis en 2009 pour des missions de courte durée. Son sang-froid et sa maîtrise technique font de lui un soldat digne de la plus grande confiance.

Très apprécié pour ses qualités humaines

Nommé brigadier-chef le 1er juin 2010, il part au Liban l’année suivante en tant que conducteur. A partir de 2013, il occupe le poste de chef de patrouille d’éclairage et d’investigation. Il est nommé brigadier-chef de 1ère classe le 1er décembre 2014.
Entre 2015 et 2016, il effectue deux missions de quatre mois en République centrafricaine dans le cadre de l’opération SANGARIS où il est conducteur de protection d’autorité. Il est particulièrement apprécié pour ses qualités humaines. Sa loyauté et son professionnalisme durant ces opérations forcent l’admiration de ses chefs.
Début 2018, le brigadier-chef rejoint l’opération BARKHANE, dans le groupement tactique désert blindé. Le 21 février en matinée, alors que le groupement est engagé dans des opérations de contrôle de zone, le véhicule blindé léger qu’il pilote est frappé par un engin explosif improvisé dans la région de Ménaka au Mali. Le brigadier-chef Timothé Dernoncourt meurt au combat des suites de cette explosion.
Titulaire de quatre lettres de félicitations et de deux témoignages de satisfaction, il est également décoré de la Croix du combattant, de la médaille d’outre-mer avec les agrafes « République de Côte d’Ivoire », « Liban » et « Centrafrique » et de la médaille de la défense nationale échelon or avec agrafe « Arme blindée cavalerie » et « Missions d’opérations extérieures », du titre de reconnaissance de la Nation, de la médaille commémorative française, ainsi que de la médaille de la protection militaire du territoire.
Timothé Dernoncourt était célibataire, il est mort dans l’accomplissement de sa mission, au service de la France. Florence Parly, Ministre des Armées, s’associe à la douleur de la famille et de ses camarades de l’opération BARKHANE. « Je salue leur engagement mené au nom de la France et de ses valeurs pour lutter contre le fléau des groupes armés terroristes au Sahel. C’est toute la communauté militaire, aujourd’hui endeuillée, qui exprime sa solidarité et son soutien ». 
Les drapeaux français et européen ont été mis en berne sur le fronton de la Mairie. Un hommage national a été rendu le lundi 26 février aux Invalides à Paris. Lors des obsèques à Valence, Timothé Dernoncourt a été décoré de la Légion d'honneur à titre posthume.
DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00