Roncq : Suzanne, 90 ans, se vaccine et espère revoir ses enfants et petits-enfants très bientôt…
Logo Ville de Roncq
Signaler - Roncq direct Urgences Médicales Version Malvoyant Malentendant
Rechercher sur le site de Roncq Separateur Login
19 Janvier
Suzanne, 90 ans, se vaccine et espère revoir ses enfants et petits-enfants très bientôt…
Imprimer
Suzanne, 90 ans, se vaccine et espère revoir ses enfants et petits-enfants très bientôt…
Le 19 janvier, dès 8h30, tout était en place à la clinique Saint-Roch pour accueillir les premiers seniors de plus de 75 ans plus que jamais motivés à se faire vacciner. « Cela fait un an que je n’ai pas revu mes enfants et mes petits-enfants en raison du virus, je voudrais tellement les embrasser et les serrer dans mes bras, c’est pour cela que je suis très heureuse de me faire vacciner », témoigne Suzanne, Roncquoise de 90 ans, qui semble revivre dans l’expression d’une liberté presque retrouvée.
Les seniors sont venus de toute la vallée de la Lys avec un même leitmotiv scandé à la manière d’un slogan : « si on veut s’en sortir, il faut se faire vacciner ». Il y a là Daniel, 78 ans, qui a fait le trajet depuis Neuville-en-Ferrain, Jacqueline, 90 ans, de Mouvaux, Michel, 76 ans, d’Halluin, Joël, 75 ans, de Linselles, et bien sûr Suzanne avec ses mots porteurs d’espérance. « C’est un devoir de se faire vacciner si l’on veut s’en sortir », martèle Jacqueline, « si on ne fait rien, on ne s’en sortira pas », ajoute, aussi péremptoire, Joël. Toutes et tous, plus motivés que jamais, ont réservé par téléphone dès le premier jour, une fois les dates imprimées dans la presse.
Dans la même salle, dans un box aménagé à l’abri des regards, deux infirmières se relaient pour pratiquer des gestes déjà bien rôdés. Johnny, 78 ans, venu d’Halluin, solidement calé dans un fauteuil, est prêt à recevoir la 1ère piqûre du vaccin. Après une consultation avec un médecin pour vérifier qu’il ne présente pas d’allergies sévères et qu’il n’a pas pris d’anticoagulants, il laisse l’une des infirmières prendre sa température – « au-delà de 38°, le vaccin n’est pas inoculé », souligne Gabrielle Laurent, médecin anesthésiste, venue comme volontaire renforcer le dispositif médical avec son mari, cardiologue lui aussi volontaire. C’est avec soulagement que Johnny et son épouse Claudine reçoivent le sérum. Il leur suffira ensuite de patienter un quart d’heure, le temps nécessaire à une surveillance de pure forme, avant de repartir, l’esprit plus léger.  
« On a la quantité nécessaire de vaccins et suffisante pour l’organisation que nous avons mise en place », assure Grégory Mignot, directeur de la clinique roncquoise, « cette campagne de vaccination va être une course de fond, on reçoit beaucoup d’appels et de réservations via la plate-forme doctolib. Suite à la mise en place d’un couvre-feu généralisé à 18h, on va terminer les vaccinations à 17h. On est aussi en lien avec l’exercice libéral de ville (médecins et infirmières). La clinique Saint-Roch contribue ainsi à l’effort collectif ».
La prise de rendez-vous se fait uniquement sur la plate-forme doctolib – www.doctolib.fr . Une ligne téléphonique est réservée à la clinique Saint-Roch à la vaccination, le 03 59 03 20 68. Le site de la clinique roncquoise est par ailleurs identifié sur le site https://sante.fr/ qui recense tous les centres de vaccination.
Pour les personnes qui rencontrent des difficultés à s’inscrire sur la plate-forme doctolib, le CCAS de la Ville apporte son aide. Il suffit de le contacter au 03 20 25 64 19 ou sur le web, www.ccas@roncq.fr  


DERNIERS ARTICLES
Logo Ville de Roncq
Les flux RSS RONCQ.FR
RSS Actualités : Ville / Culture / Sport / Cinéma / Economie
NOUS CONTACTER MARCHES PUBLICS RONCQ SUR VOTRE SMARTPHONE RONCQ ACTU RONCQ ACTU sur Apple RONCQ ACTU sur Android
La Ville de RONCQ sur Youtube La Ville de RONCQ sur Facebook
SUIVEZ-NOUS !
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00